[review] RED HARVEST - Hybreed (2017) - Cold Dark Matter Records


RED HARVEST - Hybreed (Double CD Version) (2017)



Cold Dark Matter Records


L’autre jour j’étais dans une grande surface et je flânais au rayon cd comme d’habitude. Je sais bien qu’il n’y a pas de metal dans ces contrées à part le dernier d’Ac/Dc et de Metallica. C’est déjà ça. Mais  n’empêche que pour des écoutes « familiales » c’est toujours sympathique d’y jeter un coup d’œil. J’ai été attiré par des cds estampillés ‘victoires de la musique’. Le coup de comm’ est le suivant : puisque on est en période des victoires de la musique, les cds des candidats ont été relookés. Le plus simple c’est juste un autocollant avec estampillé  'victoires de la musique’. Le plus élaboré c’est le cd déjà sorti avec quelques bonus qui sentent le fond des tiroirs. Chacun ses trucs, vous me direz. Libres les labels de faire ce qu’ils veulent. Libre à nous d’y adhérer ou pas.

C’est que je veux dire par là c’est que je suis fier que dans la metal et souvent dans le plus extrême on trouve des démarches plus jusqu’au-boutistes qui mettent en valeur les artistes et les albums. C’est le cas du label français Cold Dark Matter Records qui publie l’album Hybreed du groupe Red Harvest en version double cd. Red Harvest est un groupe norvégien actif de 1989 à 2010 et qui a repris du service à partir de 2016. Le groupe évoluait au début dans un registre thrash metal et a changé son style pour se focaliser sur le metal industriel et électronique.

L’album Hybreed était sorti en 1996 via Voices of Wonder. Aujourd’hui cet album sort à nouveau en réédition mais en même temps, vu le travail de fond réalisé par Cold Dark Matter Records, ce n’est pas vraiment de réédition qu’il faut parler mais d’un nouvel album que l’on pourrait nommer ainsi : « Hybreed 2017 ». Oui parce que il y a un grand travail sur le fond et la forme qu’il faut saluer. D’abord Hybreed 2017 se présente sous forme de double cd avec un nouveau artwork et layout qui sont magnifiques (vous trouverez les photos plus bas) réalisés par Dehn Sora qui a travaillé pour Blut Aus Nord, Manes, loudblast. La version cd a été ré-masterisée par Cyrille Gachet au Dick Doom Studio de Bordeaux. De plus l’album est complété par 8 titres live qui présentent la prestation de Red Harvest au BlastFest qui a eu lieu le 20 février 2016 à USF Verftet du côté de Bergen en Norvège.  Ce live a été enregistré par Hugo Alvarstein et masterisé par Cyrille Gachet.

Hybreed - K7 version
Studio album – musicalement le son et le rendu sont en béton armé. On commence par Maztürnation simple et direct avec un crescendo final qui déferle sur l’auditeur.  The Lone Walk plus posé et lourd, lorgne carrément du côté industrial avec ses sons froids et presque aseptisés. On ne va pas rentrer dans un track by track qui serait trop long. On peut citer un écho avec Type O Negative et de Killing Joke. Mais on peut trouver aussi un aspect « dark » comme dans Moonspeell (période The Antidote ou Sin) et aussi electro à la Paradise Lost (période Host ou One Second). Mais il y a plus. Il y a un côté répétitif assumé dans les riffs ou dans le chant et ceci apporte un effet de transe, de trip. C’est surtout ici que réside l’originalité de la proposition de Red Harvest : des titres industrial / electro bien exécutés et preneurs avec un côté de « transe » presque « mystique ». Il n’y a pas de religieux, entendons-nous bien, mais une forme de musique tellement agencée  et structurée qui permet à son esprit / âme / sensibilité de se recueillir en elle-même. Les titres Ozrham et  On Sacred Ground vont sans aucun doute dans le sens que l’on vient d’évoquer.

BlastFest 2016
Live album – les titres du live ont été capturés le 20 février 2016 à USF à de Bergen. L’USF était auparavant une usine destinée à la conserve de sardines et elle a été réadaptée sous forme de centre culturel. Elle est située à côté du centre-ville et l’on peut s’y rendre à pieds. Les locaux, pendant toute la durée du festival, du 17 au 20 février, étaient dans un état impeccable de propreté, et les trois salles destinées au live étaient très confortables avec un très bon audio et une très bonne équipe technique.
Les 52 groupes qui se sont produits sur scène et le public ont partagé tous des moments très forts. Red Harvest monte sur scène six ans après son split et il s’agit aussi de la seule date live de 2016 comme le groupe l’avait annoncé. Il s’agit donc d’une réunion qui suscite l’intérêt des fans qui d’un côté ont envie de voir à nouveau le groupe et qui s’interrogent sur un vrai possible retour. Red Harvest est en forme et décrit des scenarios d’apocalypse avec ses rythmiques lourdes, denses, tantriques. Le chanteur Røkeriet est en forme et alterne voix de baritone, voix presque growl et chant en voix claire, des facettes qui montrent l’étendue de son talent. Le reste du groupe n’est pas en reste et offre une prestation vraiment intense en proposant des titres comme Cold Dark Matter, Sick Transit Gloria Mundi, Mouth Of Madness, Death In Cyborg Era qui ont une réelle force d’impact. Les titres du live piochent dans la discographie de Red Harvest avec à l’honneur les albums Cold Dark Matter (2000), Sick Transit Gloria Mundi (2002), A Greater Darkness (2007). On remarquera donc l’absence de titres de l’album Hybreed et ceci peut être un plus ou un bémol selon l’avis de chacun. Un plus parce qu’alors les deux cd de cet album présentent des titres originaux et variés. Un bémol parce que ça aurait pu être intéressant de voir comment un titre studio de Hybreed aurait été rendu en live. Il est vrai, on chipote.

Alors avec cette chronique on espère avoir atteint deux buts : le premier avoir résolu d’où vient le nom du label Cold Dark Matter Records. Le deuxième vous avoir donné l’envie – dans un premier temps -  d’écouter cet album sur la page bandcamp. Dans un deuxième temps de l’acheter sachant qu’il existe en version cassette avec un très bel artwork mais sans le live, seulement l’album studio. 
D’acheter la version double cd (c’est celle en notre possession) ou de guetter le label puisque une version vinyle est annoncé pour bientôt ! Ou encore le t-shirt !

score 9/10


bandcamp 


RED HARVEST - Hybreed (2017) - Cold Dark Matter Records / artwork and laytout by Dehn Sora

RED HARVEST - Hybreed (2017) - Cold Dark Matter Records / artwork and laytout by Dehn Sora

RED HARVEST - Hybreed (2017) - Cold Dark Matter Records / artwork and laytout by Dehn Sora

RED HARVEST - Hybreed (2017) - Cold Dark Matter Records / flyer 

RED HARVEST - Hybreed (2017) - Cold Dark Matter Records / flyer + cd

RED HARVEST - Hybreed (2017) - Cold Dark Matter Records / flyer + cd

RED HARVEST - Hybreed (2017) - Cold Dark Matter Records / cd (back)

RED HARVEST - Hybreed (2017) - Cold Dark Matter Records / cd (back) + flyer

 



5 Metallifer Blog: [review] RED HARVEST - Hybreed (2017) - Cold Dark Matter Records RED HARVEST - Hybreed (Double CD Version) (2017) Cold Dark Matter Records L’autre jour j’étais dans une grande surface e...

No comments:

Post a Comment

< >