[artwork] Behemoth insert The Satanist - troisième partie - le symbole alchimique


Symbolisme  de l’insert de Behemoth – The Satanist (2014)



Troisième partie : le symbole alchimique


Le groupe de metal extrême Behemoth a sorti son album The Satanist en 2014 via Nuclear Bast. Le cd contient un insert realisé par Valnoir de Metastazis. Pour insert on entend dans le packaging de l’industrie musicale quelque chose que l’on rajoute à l’intérieur du package, ceci peut être un autocollant, un papier qui reporte des infos complémentaires sur l’album, le groupe, la maison de disques, voir une liste des autres albums disponible via la même maison de disques. Dans le cas de The Satanist l’insert présente d’un côté, le recto, le logo du groupe et le titre de l’album, de l’autre côté, le verso, un symbole. Le fond est noir et le texte / dessin est doré.

Troisième partie : le symbole alchimique


Le manuscrit Speculum Veritatis (Le Miroir de la Vérité) est attribué au médecin et alchimiste anglais George Starkey (1628-1665) connu sous le pseudonyme de Eyrénée Philalèthe. Le Speculum Veritatis se trouve à la Bibliothèque du Vatican (MS. Lat. 7286) à Rome. Ce manuscrit se compose de 12 dessins dont le onzième présente le symbole connu comme « le fils rouge du soleil » ou « le roi rouge » ou encore comme le « soufre des philosophes ».

Speculum Veritatis (XVII ème siècle) tiré de Alexander Roob, Alchimie & Mystique, Taschen 2014, pag 385


Le « roi rouge » est le soufre rouge qui était composé de mercure et de soufre. C’est la dernière étape dans le chemin alchimique qui mène vers la Grand Œuvre. La première est l’œuvre au noir (nigredo), le deuxième est l’œuvre au blanc (albedo) et la dernière l’œuvre au rouge (rubedo).
On trouve une première filiation de l’image du « roi rouge » dans son exemplification de symbol alchimique. Pour désigner le soufre des philosophes, on a reconstitué 5 symboles et on constate que celui dont on parle est le quatrième du dessin.


soufre des philosophes, dessin by wanderer


On trouve une deuxième filiation de ce symbole dans le film Constantine (2005) de Francis Lawrence avec Keanu Reeves et tiré de la BD Hellblazer. Dans le film Constantine a un tatouage sur chaque avant-bras. Quand il réunit ses avant-bras, le dessin qui se forme est celui du « roi rouge » et c’est grâce à cette image que Gabriel (le méchant du film) peut se manifester. Il semblerait que l’idée à la base soit que le soufre, rouge, dans ce cas puisse appeler les démons. 


Tatouage de John Constantine, tiré du film Constantine (2005)

La troisième filiation est celle de l’insert de l’album The Satanist de Behemoth. Le « roi rouge », l’image est toujours la même, cette fois se nomme The Unholy Trinity. Il y a clairement un glissement sémantique qui porte ce symbole depuis le terrain alchimique vers une connotation religieuse et antichrétienne. De plus ce terme de The Unholy Trinity est utilisé avec un double sens : premièrement il indique le symbole dont on parle, deuxièmement on le trouve comme « The Unholy Trinity Legion » c'est-à-dire pour indiquer la légion [1], les fans du groupe. Cette « Trinité Damnée » est formée par Satan, l’Antéchrist et le Faux-prophète. Cette Trinité est l’inversion de la Sainte-Trinité chrétienne formée par le Père, le Fils et le Saint-Esprit. 

Behemoth - The Unholy Trinity (2014)



[1] Le terme légion a trois sens. D’abord c’est un clin d’œil au groupe Venom dont les fans se nomment Legion. Ensuite Legion est un nom singulier pour indiquer une multitude avec pour sous entendu que les fans du groupe sont très nombreux. Enfin Legion est le nom d’un démon qui dans la Bible (dans le Nouveau Testament) possède un homme et que Jésus exorcise. (Marc 5 1-20, Matthieu 8 28-34, Luc 8 26-39)

No comments:

Post a Comment